Trouver des fonds pour créer son entreprise

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Sommaire

Trouver des fonds pour créer son entreprise

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Vous souhaitez créer votre entreprise. Une étape importante et inévitable consiste en la recherche de fonds : même pour la plus petite entreprise un minimum d'argent est nécessaire, ne serait-ce que pour vous déplacer ou acheter du matériel informatique par exemple. Plusieurs sources de financement existent.

Vous trouverez dans cette fiche pratique comment trouver des fonds pour créer son entreprise.

1. Faites le tour de vos comptes bancaires afin de trouver des fonds pour créer votre entreprise

Dès que vous connaissez le montant nécessaire à la création de votre entreprise, consultez votre banquier pour faire un petit état des lieux de vos finances personnelles :

  • Votre compte personnel : utilisez-le pour les premiers frais de montage de votre projet.
  • Le compte professionnel : ouvrez-le au plus vite pour plus de facilité.
  • L'épargne personnelle : utilisez une épargne constituée.
    • Le livret A,  le livret d'épargne populaire (LEP) et le livret de développement durable et solidaire (LDDS) présentent l'avantage d'être défiscalisés.
    • Il existe également des livrets plus rémunérateurs non défiscalisés.
  • L'épargne bloquée : en tant que créateur ou entrepreneur, vous épargnez entre 2 à 5 ans, et accédez ainsi à un prêt à taux réduit à la fin de la période.
  • Les placements financiers : il existe des placements financiers à court terme, les titres financiers, ou des placements à 5 ans tels que le PEA-PME.
Lire l'article Ooreka

2. Sollicitez un coup de pouce de vos proches

Pour démarrer, l'aide financière des proches peut être très précieuse. Les banques ne financent pas tout et apprécient les cofinancements de projets. Plusieurs possibilités s'offrent à vous pour bénéficier d'une aide de vos proches dans un cadre légal :

  • Le don d'argent : pour le déclarer, remplissez le formulaire des impôts. Les dons d'argent permettent certains avantages fiscaux.
  • Le prêt entre particuliers : il suit une réglementation stricte.
    • Si vous prévoyez de verser des intérêts (non obligatoires), ne dépassez pas le taux d'usure.
    •  Si vous empruntez une somme supérieure à 760 €, déclarez le prêt au service des impôts (imprimé n° 2062).
    • Si le prêt est supérieur à 1 500 €, rédigez obligatoirement un acte (soit notarié, soit sous seing privé) et informez les impôts (modèle de reconnaissance de dettes ou de prêts).
Lire l'article Ooreka
Télécharger le document Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Souscrivez un prêt pour monter votre entreprise

La recherche de prêt bancaire est une démarche classique du créateur d'entreprise.

Consultez votre banquier

Les banques sont particulièrement attentives aux risques, rassurez votre banquier :

  • Présentez un business plan avec un niveau de fonds propres suffisant.
  • Soyez humble et confiant, n'ayez pas un projet trop audacieux : votre produit ou service doit répondre aux besoins du marché. Présentez votre analyse de marché.
  • Prouvez, par votre expérience, votre présentation, votre argumentation, que vous avez des compétences relatives au cœur du métier en gestion, en commercial.
  • Montrez votre rigueur, votre créativité, vos capacités à convaincre, à fédérer, à rebondir.
  • Montrez que vous savez vous entourer :
    • par votre capacité à générer des dons ou des prêts ;
    • par le choix de vos associés et de votre future équipe.
Lire l'article Ooreka

Pensez à d'autres organismes de financement

Outre les prêts bancaires classiques, le prêt d'honneur peut être un coup de pouce appréciable. Il est accordé par certains organismes de financement à des porteurs de projets qui n'ont pas, ou insuffisamment, d'apport financier. Les principaux organismes sont : 

Contactez ces organismes, ils offrent plusieurs services.

Lire l'article Ooreka

4. Renseignez-vous sur les aides publiques à la création d'entreprise

Il existe plusieurs types d'aides publiques. Renseignez-vous après de la chambre du commerce et de l’industrie (CCI) au Centre de formalités des entreprises (CFE).

Recourez aux aides d’État

En vous installant dans des zones spécifiques, en y créant de l’emploi, en investissant sur ces territoires, vous pouvez bénéficier d'une prime d’aménagement du territoire (PAT) et d’une exonération d’impôts sur les bénéfices.

En tant que créateur ou repreneur d’entreprise, vous avez droit à différentes aides :

  • Vous pouvez demander à bénéficier de l’ACRE (aide aux repreneurs ou créateurs d’entreprise qui remplace l’ACCRE depuis le 1er janvier 2019). Attention, le décret n° 2019-1215 du 20 décembre 2019 et l'article 274 de la loi de finances pour 2020 sont venus restreindre le bénéfice de l'ACRE à compter du 1er janvier 2020, avec des conditions restreintes d'éligibilité et une modification du montant et de la durée des exonérations accordées aux micro-entrepreneurs. 
  • Vous pouvez aussi entrer dans une couveuse d'entreprise :
    • vous testez ainsi votre entreprise, sans risques ;
    • vous bénéficiez d'un local à bas prix ;
    • vous êtes accompagné dans votre projet ;
    • vous bénéficiez du portage salarial, ce qui vous permet de « facturer sans facturer » (c'est la couveuse qui facture pour vous) et de conserver vos allocations.

Recourez aux aides régionales et locales

Elles dépendent de votre projet et de votre lieu d'implantation : consultez l'Observatoire des aides aux entreprises.

Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

5. Sollicitez les fondations privées afin d'obtenir des fonds pour créer votre entreprise

Les fondations privées sont souvent oubliées par les porteurs de projets. Pourtant, elles peuvent être une source de financement très intéressant, une aide au lancement de votre entreprise, elles peuvent vous aider à investir, à pérenniser votre projet…

Il existe de très nombreuses fondations. Certaines font des appels à projets, d'autres sont ouvertes en permanence à l'étude de projets. Renseignez-vous.

6. Pratiquez le financement participatif

Le financement participatif, ou crowdfunding, est un mode de collecte de fonds par plate-forme Internet : le financeur choisit les projets et les porteurs de projets qui l’intéressent.

Choisissez le type de financement en fonction de l'état d'avancement de votre projet

La participation est de 3 types :

  • sous forme de dons : avec contrepartie symbolique ou sans contrepartie, ou en pré-vente. Plus facile à obtenir ;
  • sous forme d'investissement : en capital (rémunération en dividendes ou en plus-values réalisée lors de la cession des titres) ; en obligations (rémunération sous forme d'intérêts) ; en royalties (rémunération sous forme de commissions sur le chiffre d'affaires) ;
  • sous forme de prêt : avec ou sans intérêts, sans caution ni garantie. Le prêt est plus difficile à obtenir, pensez-y plutôt dans un second temps.

Évaluez vos compétences et votre disponibilité

Avant de vous lancer dans ce mode de financement participatif, posez-vous quelques questions : êtes-vous compétent pour ce type de financement, avez-vous la maîtrise des réseaux sociaux, êtes-vous un bon communicant...

Évaluez l'investissement personnel que demande l'animation de ce type de collecte de fonds :

  • pour le montage du projet (rendez-le attrayant avec des vidéos, du texte) ;
  • pour l'animation de la collecte (soyez présent sur votre page, postez des nouvelles) ;
  • pour le suivi de la collecte (envoyez des contreparties…).
Consulter la fiche pratique Ooreka

Création d'entreprise : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents statuts
  • Des conseils sur les formalités et le financement de votre projet
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider