Comment devenir entrepreneur

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Sommaire

Comment devenir entrepreneur

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Devenir entrepreneur ou entrepreneuse présente des avantages et… des inconvénients. Devenir son propre employeur attire de plus en plus de personnes, soit comme solution au chômage, soit comme fuite d'une souffrance au travail, soit par goût de l'aventure ou dans une volonté d'accomplissement personnel. Multiples sont les raisons mais sont-elles toujours bien pensées ?

Avant de vous lancer, faites le point. Projetez-vous dans l'avenir, envisagez tous les impacts de ce changement sur vous et sur votre vie. Pesez le pour et le contre. Ne vous décidez qu'après une mûre réflexion.

Voici comment devenir entrepreneur.

 

 

1. Comparez les avantages et les inconvénients du salariat et de l'entrepreneuriat

Faites rapidement, à l'aide de ces listes, un point sur les avantages, les défis ou les contraintes des statuts d'entrepreneur et de salarié.

L'entrepreneur :

  • est indépendant ;
  • dirige plutôt qu'il ne suit ;
  • prend des initiatives ;
  • choisit son environnement de travail ;
  • a des revenus potentiellement illimités, mais qui ne sont ni stables ni garantis ;
  • peut (et doit) être créatif ;
  • doit être réactif ;
  • met ses idées en actes ;
  • est libre de s'organiser comme il le souhaite ;
  • doit prendre des risques ;
  • a des heures de travail non définies, qui peuvent être longues et irrégulières ;
  • a des contraintes de temps ;
  • a de fortes responsabilités et peut difficilement les déléguer, surtout au début ;
  • doit tout faire, même les tâches routinières ;
  • doit vendre et se vendre : faire du commercial ;
  • doit gérer beaucoup de tâches administratives ;
  • n'arrête pas d'apprendre ;
  • a un avenir incertain ;
  • travaille souvent seul (surtout au début) ;
  • a une activité qui dépend de lui ;
  • pense constamment aux finances de son entreprise ;

À l'inverse, le salarié :

  •  a un revenu fixe ;
  •  a des avantages liés au salaire tels que les congés payés et une voiture de fonction ;
  •  a le matériel pour réaliser son travail ;
  •  a des horaires de travail déterminés ;
  •  peut avoir des difficultés à mettre en œuvre ou faire reconnaître ses idées ;
  •  a des collègues, une hiérarchie ;
  •  a une marge d'autorité déterminée ;
  •  peut éventuellement déléguer des tâches ;
  •  est dépendant de son employeur ;
  •  reçoit des consignes et doit exécuter des ordres ;
  •  a une marge de manœuvre plus ou moins grande ;
  •  ne voit pas toujours ses compétences reconnues ;
  •  a plus de certitudes quant à son avenir (de moins en moins, cependant) ;

 Positionnez-vous sur chacun de ces points. C'est à vous d'évaluer si, pour vous, chacun constitue :

  •  un avantage ou un inconvénient ;
  •  un défi à relever et qui vous tente ;
  •  un aspect que vous rejetez et ne voulez plus vivre ou pas vivre.

Comptabilisez le nombre de points positifs et négatifs pour chacun des statuts et vous verrez vers lequel vous penchez.

2. Faites le point sur les aptitudes nécessaires pour devenir entrepreneur

Au-delà de l'idée, puis des chiffres et du business plan, devenir entrepreneur demande la combinaison d'aptitudes variées en termes de savoirs et de ressources, de compétences et de personnalité (ou plutôt de savoir-être, qui peut s'apprendre).

Savoirs et ressources

Listez tout ce que vous savez en matière de création et de gestion d'entreprise qui vous sera utile dans votre projet :

  • le marché, la clientèle, la concurrence ;
  • les questions techniques : processus de production, circuits de commercialisation, cadre réglementaire, gestion d'entreprise dans tous ses aspects ;
  • connaissance de personnes ressources à chaque étape, les assistances-conseils.

Évaluez votre potentiel et vos besoins en information, documentation, formation, conseil.

Compétences

Outre les compétences techniques liées à votre métier (menuisier, ingénieur, secrétaire…), vous devez posséder, développer ou acquérir des compétences génériques en gestion et développement d'entreprise : marketing et commercial, informatique, gestion financière, comptabilité, organisation, planification, management, leadership, aptitudes relationnelles.

Évaluez votre potentiel et vos besoins en information, documentation, formation, conseil.

Personnalité

Certains savoir-être vont être très utiles pour la réussite de votre projet. Évaluez vos potentiels et illustrez chacun d'eux par une ou des situation(s).

  • potentiel créatif ;
  • aptitude à la négociation ;
  • aptitude à la communication interpersonnelle ;
  • aptitude à la prise de risque, résistance à l’échec ;
  • capacité d’indépendance ;
  • potentiel actif (énergie) ;
  • les petits plus, toujours utiles : avoir confiance en soi, savoir demander de l'aide, accepter les baisses financières, aimer l'incertitude, être un peu fou…

Évaluez votre potentiel et vos besoins en information, documentation, formation, conseil.

Les 3 composantes sont nécessaires ; vous ne pouvez pas réussir si vous n'avez que les compétences techniques, par exemple. Prenez le temps de vous documenter, de vous former, faites des stages, rencontrez des personnes qui ont monté leur entreprise, des conseillers professionnels (chambre de commerce, par exemple).

3. Prenez en compte les risques

Ne vous lancez pas sans avoir pris connaissance d'un certain nombre de risques et de contraintes de la vie du créateur d'entreprise. Pendant les premiers mois, la première année… parfois pendant 2 ou 3 ans, votre seul objectif sera votre entreprise :

  • Vous devrez apprendre à vous remettre en question.
  • Vous ne devrez pas craindre le changement : fuyez les oiseaux de mauvais augure, les bons conseillers qui vous tirent vers le bon poste que vous quittez (oubliez le beau poste), qui se moquent de vous, même s'ils sont « bien intentionnés ».
  • Vous devrez oublier certains aspects de votre vie (momentanément) : la passion qui vous prend tant de temps, les vidéos sur Youtube, les nuits à regarder des séries, les fêtes hebdomadaires. Soyez actif, oui, mais en restant centré sur votre objectif.
  • Vous devrez avoir de la rigueur et ne devrez pas procrastiner.
  • Attention également à ne pas vous laisser pas envahir par la question financière. Ne cherchez pas de l'argent à tout prix. Gardez votre but, ne bradez pas les prix. Persévérez, serrez la ceinture un moment, le résultat viendra, soyez patient !
  • Vous devrez faire attention à ne pas vous éparpiller et à ne pas sauter d'une idée à l'autre, à mener votre idée jusqu'au bout.
  • Vous ne devrez pas rester centré sur vous-même :
    • Oubliez les besoins superflus, centrez-vous sur le minimum vital : ayez de la discipline.
    • Rencontrez du monde en lien avec votre projet tout en restant détaché du regard jugeant.
    • Ne fuyez pas les conflits : ils sont porteurs d'idées et les conflits non traités s'enveniment !
  • Vous devrez adopter et garder une bonne hygiène de vie.
  • Vous risquez de perdre de l'argent, des « amis », de susciter de la jalousie, de vous désespérer : restez vigilant, faites-vous conseiller.

4. Faites un bilan atouts/contraintes/besoins

Remplissez le questionnaire suivant :

Mes atouts

  • Mon expérience professionnelle : tout au long de mon parcours professionnel, quels sont les savoirs, savoir-faire et savoir-être que j'ai acquis et qui pourront m'être utiles dans mon projet de création d'entreprise ?
  • Mon expérience extra-professionnelle : de même, dans ma vie personnelle, ai-je développé des ressources utiles à ma future activité ?
  • Mon réseau professionnel : qui dans mon réseau relationnel peut être en lien avec mon projet et ma future activité ? En quoi peuvent-ils être utiles ? Comment est-ce que je pense les consulter ? Pensez également aux personnes qui pourraient entrer dans votre réseau. Comment personnaliser les contacts ?
  • Ma motivation : qu’est-ce qui m'amène à ce projet ? Qu'est-ce que je recherche ?

Mes contraintes

  • Comment vais-je m'adapter aux contraintes de la vie induites par la concrétisation de mon projet ?
  • Quels est l'avis de mes proches par rapport à ces contraintes ? Me soutiennent-ils ?

Mes besoins

  • Ma formation : quels sont les domaines pour lesquels je dois me former, comment vais-je me former ?
  • Mon équipe : ai-je besoin d'une équipe ? Quels sont les profils de compétences dont j'ai besoin ?
  • Mon secteur : quelle est la situation économique actuelle du secteur qui m'intéresse au sein de la région où je souhaite m'implanter ? Quelle influence a-t-elle sur mon projet ?

Les informations qui manquent dans ce questionnaire seront dans votre business plan.

Création d'entreprise : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents statuts
  • Des conseils sur les formalités et le financement de votre projet
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider