Société par actions simplifiée (SAS)

À jour en Juillet 2017

Écrit par les experts Ooreka

SAS : idéale pour les grands projets.

La société par actions simplifiée (SAS) est une forme juridique intéressante pour les sociétés de grande envergure, au même titre que la société anonyme.

Pour créer une entreprise commerciale, on peut aussi passer par d'autres types de structures :

 

Société par actions simplifiée : un fonctionnement souple

La constitution d'une société par actions simplifiée est un peu plus complexe que pour une société de type SARL mais son fonctionnement reste assez souple.

Les associés ont une grande liberté pour déterminer ses règles de fonctionnement.

Voici un tableau récapitulatif du fonctionnement d'une société par actions simplifiée :

Société par actions simplifiée : fonctionnement
Capital

Fixé librement par les actionnaires, peut être composé d'apports en numéraire et en nature.

En cas d'apports en numéraire :
  • la moitié du capital doit être versée à la constitution et le reste au plus tard dans les 5 ans qui suivent,
  • les apports peuvent être déposés à la banque, chez un notaire, à la caisse des dépôts,
  • ils sont débloqués lors de l'immatriculation de la société.

En cas d'apports en nature, l'intervention d'un commissaire aux apports est obligatoire.

Les futurs associés peuvent cependant décider à l'unanimité que le recours à un commissaire aux apports ne sera pas obligatoire, lorsque la valeur d'aucun apport en nature n'excède 30 000 € et si la valeur totale de l'ensemble des apports en nature non soumis à l'évaluation d'un commissaire aux apports n'excède pas la moitié du capital (décret n° 2017-630 du 25 avril 2017).

Les actionnaires peuvent aussi réaliser des apports en industrie mais uniquement en échange d'actions qui ne peuvent être cédées ou vendues.

Actionnaires (dans le cadre d'une SAS, on ne parle pas d'associés)
  • Deux actionnaires minimum.
  • Personnes physiques ou morales.

Chaque actionnaire à une responsabilité qui est limitée à son apport.

Statuts
  • À rédiger obligatoirement : les statuts ont un rôle très important et doivent permettre de définir une bonne gestion et organisation de la société.
  • Les associés peuvent avoir recours à un notaire ou à un avocat.

Modèle de statuts de SAS

Direction

Les fondateurs peuvent fixer librement les règles de direction.

La condition : nommer un président ou un organe collégial de direction du type conseil d'administration avec désignation d'un président qui peut être :
  • une personne physique ou morale ;
  • actionnaire ou non de la société.

Le président peut déléguer certains pouvoirs à des comités spéciaux.

Les statuts de la SAS peuvent prévoir la nomination d'un directeur général et d'un directeur général délégué.

Régime fiscal

La SAS est soumise à l'impôt sur les sociétés : l'entreprise est considérée séparément de ses dirigeants en matière d'impôt.

Le président et l'éventuel directeur général et directeur général délégué sont rémunérés et donc soumis à l'impôt sur le revenu pour leurs salaires et les éventuels dividendes perçues.

Lors de la constitution de la SAS, on peut opter pour le régime fiscal de l'impôt sur le revenu, à condition que :
  • les titres ne soient pas admis aux négociations sur un marché d'instruments financiers ;
  • le capital et les droits de vote soient détenus :
    • à hauteur de 50 % au moins par une ou des personnes physiques ;
    • à hauteur de 34 % au moins par une ou plusieurs personnes ayant un rôle de dirigeant au sein de la société ;
  • la société exerce une activité commerciale, industrielle, artisanale, agricole ou libérale, à l'exclusion de la gestion de son propre patrimoine mobilier ou immobilier ;
  • la société par actions simplifiée emploie moins de 50 salariés ;
  • le chiffre d'affaire ou le bilan soit inférieur à 10 000 000 €.
Régime social

Le président d'une société par actions simplifiée est considéré comme assimilé-salarié.

Il bénéficie donc de la protection sociale et du régime de retraite des salariés.

Il ne bénéficie pas de l'assurance chômage sauf :
  • s'il dispose d'un contrat de travail pour des fonctions techniques distinctes ;
  • et qu'il est possible d'établir un lien de subordination entre lui et la SAS.

Société par actions simplifiée : les formalités

Pour être constituée, la SAS doit être immatriculée auprès du registre du commerce et des sociétés (RCS).

Pour cela, il faut déposer un dossier de création d'entreprise auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) compétent pour l'activité de la société.

Créez votre entreprise en toute simplicité grâce aux outils de déclaration en ligne.

Créer une entreprise

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
clément legagneux

fiscaliste | l formation

Expert

didier langlumé

association interprofessionnelle d'aide aux toutes petites entreprises

Expert

BL
barth luisi-battesti

ingén conseil (mba, m° & dr in business law ) | cabinet juridica-business & cie (by nrgie group)

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !