Société civile immobilière (SCI)

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

SCI : une société civile dédiée à l'immobilier.

Il existe différents types de société civile :

Voir le projet Ooreka

Fonctionnement d'une SCI : associés, capital, fiscalité...

La SCI permet de financer l'achat d'un bien immobilier à plusieurs et d'en faciliter sa transmission.

Voici un récapitulatif des différents aspects de son fonctionnement.

Associés

Une SCI doit être composée d'au moins deux associés, qui peuvent être des personnes morales ou physiques.

Ils sont responsables des dettes de la SCI indéfiniment : leur patrimoine personnel peut donc être engagé, mais proportionnellement à leur apport dans la société.

Capital social

Une SCI ne dispose pas d'un capital social minimal, mais en général son capital correspond à la valeur du bien immobilier pour lequel elle a été créée.

Les associés peuvent constituer le capital social à partir d'apports en numéraire ou en nature.

Ils n'ont pas obligation de verser le montant du capital social au moment de la création de la SCI.

Les associés peuvent donc en fixer librement les modalités de versement.

Dirigeant

Une SCI peut être dirigée par un ou plusieurs gérants, associés ou non.

Le gérant doit rendre des comptes annuels de gestion lors de l'assemblée générale.

Ce dirigeant peut être rémunéré ou non selon ce qui est prévu dans les statuts de la société ou dans un acte séparé.

Régime fiscal

Généralement, la SCI est soumise au régime de l'impôt sur le revenu : les associés doivent donc déclarer les revenus au titre des revenus fonciers.

Mais il est également possible d'opter pour le régime de l'impôt sur les sociétés (décision irrévocable).

Régime social

Si le gérant est rémunéré au titre de son mandat, il dépend du régime social :

  • des travailleurs non salariés s'il est gérant associé,
  • des assimilés-salariés s'il est gérant non associé.
Lire l'article Ooreka

Société civile immobilière : de nombreux avantages

La constitution d'une société civile immobilière présente certains avantages :

  • facilité de la transmission du patrimoine immobilier aux héritiers en évitant la succession en indivision,
  • avantages fiscaux :
    • la transmission peut être exonérée d'impôts,
    • possibilité de déduire les loyers et charges du bénéfice fiscal,
    • possibilité d'opter pour l'impôt sur les sociétés et pour le régime de la TVA, etc.

La société civile immobilière est une bonne alternative à l'indivision qui entraîne souvent des blocages : même si les associés ne sont pas d'accord entre eux, le gérant peut prendre une décision nécessaire à la bonne gestion du patrimoine immobilier.

Créer une société civile immobilière : les formalités

La création d'une société civile immobilière implique différentes formalités :

  • rédaction de statuts : si la SCI bénéficie d'un apport d'immeuble ou d'un bail supérieur à 12 ans, ils doivent être rédigés devant un notaire, sinon ils peuvent être rédigés sous seing privé. Ils doivent ensuite être enregistrés auprès du Centre des Impôts en quatre exemplaires timbrés,
  • dépôt d'un dossier de création auprès d'un centre de formalités des entreprises,
  • publication d'un avis de constitution auprès d'un journal officiel d'annonces.
Lire l'article Ooreka

Création d'entreprise : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents statuts
  • Des conseils sur les formalités et le financement de votre projet
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Choix de la structure

Sommaire

Comparaison des structures juridiques

TPE / PME Société commerciale Comprendre l’objet social d’une société Difference entre société et entreprise Comment rédiger les statuts de sa société ? Tableau comparatif des differents statuts juridiques PME / PMI

Les structures individuelles

Entreprise individuelle Modèle : statuts d'une EIRL Difference entre EIRL et EURL EIRL Micro-entrepreneur Modèle : statuts d’une EURL EURL SARL Unipersonnelle SASU ou EURL Devenir Micro-entrepreneur (Auto-entrepreneur) EURL ou SARL Auto-entrepreneur Créer une micro-entreprise