SASU : société par actions simplifiée unipersonnelle

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

SASU est l'équivalent de la SAS avec un associé unique.

Pour ceux qui veulent entreprendre seuls, il est possible de créer une SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle).

On peut aussi choisir le statut :

SASU : pour les entreprises de taille importante

La SASU est une SAS avec un seul associé.

Elle est dirigée par un président.

La responsabilité financière de l'associé unique est limitée au montant de son apport : il ne peut pas être poursuivi sur son patrimoine personnel pour des dettes de sa société.

La SASU est surtout créée dans le cadre de projets de création d'entreprise d'une taille importante et avec un fort potentiel de développement, en raison :

  • de son mode de gestion,
  • de son coût de fonctionnement plus important que pour une entreprise individuelle, un auto entrepreneur, une EIRL ou une EURL.

SASU : un fonctionnement souple mais onéreux

La SASU a un type de fonctionnement semblable à celui d'une SAS mais il est allégé car il n'y a qu'un seul associé.

Capital

Pas de capital minimum : librement fixé par les statuts.

Vente : cession libre des actions.

Associés

Un associé unique : personne physique ou morale.

Possibilité d'accueillir un nouvel associé.

Dirigeant

Le président est nommé par le conseil d’administration. Il engage sa responsabilité aussi bien sur le plan civil que pénal.

Statut

Il y a une liberté dans la rédaction des statuts.

Régime fiscal

La SASU est soumise à l'impôt sur les sociétés (IS) : elle peut être soumise à l'impôt sur le revenu (IR) sous certaines conditions.

Le dirigeant est soumis à l'impôt sur le revenu (catégorie traitements et salaires).

Régime social

Le dirigeant est assimilé-salarié.

Comptabilité/gestion

Grande souplesse :

  • pas de rapport de gestion annuel si l'activité de la SASU ne dépasse pas :
    • 1 000 000 € pour le total du bilan,
    • 2 000 000 € pour le chiffre d'affaires hors taxes,
    • 20 salariés permanents,
  • pas de rapport de gestion à déposer auprès des greffes du tribunal de commerce,
  • pas besoin d'approuver les comptes sociaux,
  • pas besoin de noter sur le registre de la société le récépissé délivré par le greffe lors du dépôt des comptes annuels.

Dans certains cas, il faudra faire appel aux services d'un commissaire aux comptes.

Création d'une SASU : des formalités coûteuses

Pour créer une SASU, il convient de déposer un dossier d'inscription auprès :

Un récépissé sera alors fourni au créateur lui permettant d'effectuer certaines démarches en attendant de recevoir l'attestation immatriculation par le registre du commerce et des sociétés (RCS).

Lire l'article Ooreka

Création d'entreprise : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents statuts
  • Des conseils sur les formalités et le financement de votre projet
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Choix de la structure

Sommaire

Comparaison des structures juridiques

Comment rédiger les statuts de sa société ? PME / PMI Difference entre société et entreprise Société commerciale Comprendre l’objet social d’une société Tableau comparatif des differents statuts juridiques TPE / PME

Les structures individuelles

Auto-entrepreneur EURL Modèle : statuts d'une EIRL EIRL Créer une micro-entreprise Modèle : statuts d’une EURL Devenir Micro-entrepreneur (Auto-entrepreneur) SASU ou EURL Micro-entrepreneur Entreprise individuelle Difference entre EIRL et EURL SARL Unipersonnelle EURL ou SARL