Prêt creation entreprise

À jour en Février 2017

Écrit par les experts Ooreka

Le prêt pour la création d'entreprise (PCE) a pris fin le 31 mars 2015.

Financer la création de son entreprise grâce à un prêt.

Il existe différents types de financement pour la création d'entreprise :

Les sociétés financières, spécialistes du rachat de crédit

Il est possible de souscrire :

  • un prêt d'honneur ;
  • un prêt bancaire classique.

PCE : comment obtenir ce pret creation entreprise ?

Il n'est plus possible d'avoir recours au PCE depuis le 1er avril 2015.

Les entrepreneurs qui avaient un projet de création d'entreprise ou qui avaient créé ou repris une entreprise depuis moins de 3 ans pouvaient faire appel au PCE jusqu'au 31 mars 2015.

PCE : un pret pour la creation d'entreprise

Le prêt à la création d'entreprise visait à aider les jeunes entreprises à trouver un financement.

Il pouvait permettre de financer :

  • les frais de démarrage ;
  • le besoin de fonds de roulement (BFR), etc.

Ce prêt était accordé sans garantie ni caution personnelle.

Il était proposé par la plupart des organismes bancaires.

Conditions d'obtention du prêt à la création d'entreprise

Le PCE était accordé en complément d'un prêt bancaire.

Ce prêt bancaire devait être souscrit pour un montant au moins deux fois supérieur à celui du PCE, sauf si l'entreprise était située en ZUS (zone urbaine sensible) et dans ce cas il devait être au moins égal.

Les montants accordés s'échelonnaient habituellement de 2000 € à 7000 € :

  • durée de 5 ans ;
  • avec des mensualités constantes ;
  • taux d'intérêt semblables à ceux proposés pour les autres prêts bancaires d'entreprise.

Prêt création entreprise : le prêt d'honneur

Les créateurs d'entreprise peuvent faire appel à un prêt d'honneur pour financer leur création d'entreprise.

Un prêt à la création d'entreprise qui ne coûte quasiment rien

Un prêt d'honneur est accordé à un créateur ou repreneur d'entreprise pour l'aider à financer :

  • ses investissements de départ ;
  • mais aussi ses besoins en fonds de roulement.

Il présente de nombreux avantages :

  • souvent proposé à un taux d'intérêt nul ou inférieur à celui des prêts bancaires,
  • accordé sur le moyen terme, généralement entre 2 et 5 ans,
  • montants généralement compris entre 2 000 € et 50 000 € (parfois jusqu'à plus de 90 000 € pour des projets innovants).

Le créateur n'a pas besoin de fournir des garanties réelles ou personnelles pour obtenir le prêt.

Organismes qui proposent ce type de pret à la creation d'entreprise

De nombreux organismes peuvent proposer un prêt d'honneur à un créateur d'entreprise, voici quels sont les principaux :

  • Réseau entreprendre ;
  • France Active ;
  • ADIE (association pour le droit à l'initiative économique) ;
  • Initiative France.

Il peut également être proposé par :

  • des collectivités locales ;
  • des fondations ;
  • des plates-formes d'initiative locale, etc.

Prêt creation d'entreprise : le prêt bancaire

Pour leur besoin de financement, les entrepreneurs peuvent souscrire à un prêt bancaire.

En général celui-ci sert au financement de biens durables.

Différents types de prêts bancaires pour créer son entreprise

Les entrepreneurs peuvent faire appel à différents types de prêts bancaires :

  • moyen ou long terme : crédit d'une durée moyenne de 2 à 15 ans souscrit pour l'acquisition de matériel, mobilier, locaux, etc. ;
  • crédit-bail : permet de financer l'achat de biens immobiliers ou mobiliers, mais la banque est propriétaire du bien financé jusqu'à ce que l'entrepreneur le rachète.

Pret creation entreprise : de nombreuses conditions

Les organismes financiers demandent en général un certain nombre de garanties à l'entrepreneur avant d'accorder un prêt bancaire.

Voici un tableau récapitulatif des garanties prises en compte habituellement :

Pret creation entreprise : garanties observées par la banque
Apport dont l'entrepreneur dispose. Si l'entrepreneur n'en a pas, il peut demander un prêt d'honneur pour le constituer.
Capacités de remboursement. Chiffre d'affaires prévu, bénéfices estimés, etc.
Capacités du chef d'entreprise à gérer son entreprise. Expériences, compétences, diplômes, etc.
Risques liés à l'activité. _

Dans tous les cas, un prêt bancaire est accordé dans la limite de la capacité d'autofinancement de l'entreprise : le montant et la durée du prêt varient donc d'une entreprise à l'autre.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
clément legagneux

fiscaliste | l formation

Expert

mohamed nazamoudine

expert comptable | neomi

Expert

JS
jeanmarie strzalka

conseiller en gestion de patrimoine

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.