Jeune entreprise innovante

À jour en Février 2017

Écrit par les experts Ooreka

Des exonérations intéressantes existent pour les jeunes entreprises ayant des projets en Recherche et Développement.

Jeune entreprise innovante

Bon à savoir : la loi de finances 2014 a prolongé la possibilité de bénéficier du statut de jeune entreprise innovante jusqu'au 31 décembre 2016. Mais elle a aussi rétabli une exonération de cotisations sociales patronales à taux plein pour les 7 années qui suivent la création de l'entreprise.

Il existe différents types d'aides pour créer ou reprendre une entreprise :

Créez votre entreprise en toute simplicité grâce aux outils de déclaration en ligne.

Créer une entreprise

Jeune entreprise innovante : une qualification spécifique

Une entreprise peut être considérée comme jeune entreprise innovante (JEI) si elle engage au moins 15 % de ses charges pour des dépenses de recherche et développement.

Autres conditions :

  • avoir moins de 8 ans,
  • avoir moins de 250 employés,
  • réaliser un chiffre d'affaires de moins de 50 000 000 € ou un bilan de moins de 43 000 000 €,
  • être indépendante, ce qui signifie qu'au moins 50 % de son capital doit être détenu par :
    • des personnes physiques,
    • une association ou une fondation reconnue d'utilité publique avec un caractère scientifique,
    • un établissement de recherche et d'enseignement,
    • une société elle-même qualifiée de jeune entreprise innovante,
    • une société de capital-risque,
  • ne pas avoir été créée dans le cadre d'une :
    • concentration,
    • restructuration,
    • extension d'activités préexistantes,
    • reprise d'une telle activité.

Bon à savoir : Les entrepreneurs ont la possibilité de s'adresser aux services fiscaux pour savoir si leur entreprise répond aux critères d'une jeune entreprise innovante.

Jeune entreprise innovante : différentes aides accordées

Une jeune entreprise innovante peut bénéficier de différentes aides.

Exonération des charges sociales patronales

Une jeune entreprise innovante peut bénéficier d'une exonération de ses charges sociales patronales pour les salariés et mandataires sociaux qui participent au projet de recherche et de développement de l'entreprise à titre principal.

Cela concerne les salariés et mandataires sociaux qui ont le titre de :

  • ingénieur-chercheur ;
  • technicien ;
  • gestionnaire de projet de recherche et de développement ;
  • juriste chargé de la protection industrielle ;
  • plus à compter de 2014 : le personnel affecté à des opérations de conception de prototypes ou d'installations pilotes de nouveaux produits.

Cette exonération concerne les cotisations patronales au titre de :

  • l'assurance sociale,
  • assurance d'allocations familiales.

La loi de finances 2014 a réinstauré une exonération de cotisations sociales patronales à taux plein pour les 7 années qui suivent la création de l'entreprise. Cette exonération n'est donc plus dégressive à partir de la 4e année comme elle l'était en 2013 par exemple.

Cette exonération est toutefois limitée à :

  • 4,5 SMIC mensuel brut par personne ;
  • 5 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale par année civile au niveau de l'établissement, tous salariés confondus.

Créez votre entreprise en toute simplicité grâce aux outils de déclaration en ligne.

Créer une entreprise

Avantages fiscaux pour la Jeune entreprise innovante

Les jeunes entreprises innovantes bénéficient d'une exonération sur leurs bénéfices, quel que soit leur régime fiscal d'entreprise.

Cette exonération est de :

  • 100 % pendant les 3 premières années d'activité,
  • 50 % pendant les 2 années suivantes.

La jeune entreprise innovante bénéficie également :

  • d'une exonération de l'imposition forfaitaire annuelle (IFA) pendant toute la durée où elles sont sous ce statut,
  • d'une exonération de la taxe foncière et de la cotisation foncière des entreprises pendant 7 ans, sur décision des collectivités locales concernées.

JEI : exonération d'imposition sur les plus-values de cession des titres

Les associés ou actionnaires qui souhaitent céder leurs parts d'une jeune entreprise innovante peuvent bénéficier d'une exonération de l'imposition sur les plus-values pour la cession de leurs titres.

Les conditions :

  • qu'ils aient conservé ces titres pendant au moins 3 ans,
  • que le cédant, son conjoint, ses descendants ou ascendants n'aient pas détenu ensemble plus de 25 % des droits sociaux depuis la création de l'entreprise.

Important : Les cédants restent soumis aux prélèvements sociaux redevables pour la cession de titres.

Créez votre entreprise en toute simplicité grâce aux outils de déclaration en ligne.

Créer une entreprise

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
LS
limba skamiuka

juriste d'entreprise

Expert

AR
a lucien r

bancassurances | retraité

Expert

CO
christian odaert

retraité du secteur bancaire

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.