Coopérative agricole

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Se regrouper entre agriculteurs pour bénéficier de services et d'avantages.

Comme son nom l'indique, la coopérative agricole est une société coopérative pour les agriculteurs.

Parmi les coopératives, on compte également :

Coopérative agricole : groupement d'agriculteurs

L'objectif des coopérateurs n'est pas le profit ou l'association de capitaux.

Elle peut être créée :

  • par des personnes physiques ou morales,
  • pour tout type de production.

La seule restriction : l'activité économique de la coopérative agricole doit correspondre à la circonscription territoriale dans laquelle elle est agréée.

En se regroupant, les agriculteurs utilisent en commun de nombreux moyens permettant de développer et facilité leur activité économique :

  • l'approvisionnement,
  • les outils de production,
  • le conditionnement de leur production,
  • le stockage des marchandises,
  • la transformations des produits,
  • la commercialisation de leurs produits.

Principe de fonctionnement de la coopérative agricole

La coopérative agricole fonctionne selon différents principes.

Associés

Pour créer une coopérative agricole, il faut au minimum 7 associés.

La coopérative agricole fonctionne sur le principe de la libre adhésion, ainsi chaque personne dont l'activité ou la territorialité correspond à celle de la coopérative peut devenir associé.

Les agriculteurs sont à la fois associés, fournisseurs de production et utilisateurs des services de la coopérative agricole.

Capital

La coopérative agricole est une société à capital variable : à tout moment, le capital peut être augmenté ou diminué par la souscription de nouveaux sociétaires ou le retrait de certains.

Les associés souscrivent à un capital qui est proportionnel à leur activité avec la coopérative agricole.

Si un associé souhaite se retirer, il ne bénéficie pas d'une valorisation de son capital : il ne touche pas une partie des réserves.

Direction

La coopérative agricole est dirigée par un conseil d'administration et les décisions sont prises lors des assemblées générales.

1 homme = 1 voix : chaque associé dispose du même droit de vote lors des assemblées générales.

Les indemnités versées aux membres du conseil d'administration sont votées en assemblée générale.

Exclusivité

En adhérant à une coopérative agricole, les agriculteurs s'engagent à apporter une partie ou la totalité de leur production à la coopérative.

En retour, celle-ci s'engage à commercialiser cette production.

Répartition des résultats

Chaque associé reçoit des ristournes en fonction du chiffre d'affaire qu'il a réalisé avec la coopérative agricole.

Régime fiscal

La coopérative agricole est exonérée de l'impôt sur les sociétés si elle respecte l'objet de son activité et qu'elle ne travaille qu'avec les associés de la coopérative.

Si elle travaille avec des personnes extérieures, elle est alors soumise à l'impôt sur les sociétés (sauf si ces activités n'excèdent pas 20 % de son chiffre d'affaires).

Constitution d'une coopérative agricole

Pour constituer une coopérative agricole, il convient de rédiger des statuts homologués par le ministère de l'Agriculture.

Un arrêté du 28 avril 2017 est venu homologuer les modèles de statuts :

  • des sociétés coopératives agricoles ayant pour objet la production, la collecte et la vente de produits agricoles et forestiers ;
  • des sociétés coopératives agricoles d’exploitation en commun ;
  • des sociétés coopératives agricoles à section ;
  • des sociétés coopératives agricoles de céréales, de sociétés coopératives agricoles ayant des activités d’approvisionnement ;
  • des sociétés coopératives agricoles ayant des activités de fourniture de services.

La coopérative doit également faire l'objet d'un agrément par le Haut Conseil de la coopération agricole, après dépôt du dossier de création auprès d'un centre de formalités des entreprises.

Lire l'article Ooreka

Création d'entreprise : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents statuts
  • Des conseils sur les formalités et le financement de votre projet
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Choix de la structure

Sommaire

Comparaison des structures juridiques

Difference entre société et entreprise Comment rédiger les statuts de sa société ? PME / PMI Comprendre l’objet social d’une société TPE / PME Société commerciale Tableau comparatif des differents statuts juridiques

Les structures individuelles

EURL ou SARL Micro-entrepreneur Modèle : statuts d’une EURL Créer une micro-entreprise Auto-entrepreneur Difference entre EIRL et EURL SASU ou EURL EIRL EURL Entreprise individuelle Devenir Micro-entrepreneur (Auto-entrepreneur) Modèle : statuts d'une EIRL SARL Unipersonnelle