ACCRE

Sommaire

 

Crédit revolving réglementation

Depuis le 1er janvier 2019, l'ACCRE (aide aux chômeurs créant ou reprenant une entreprise) est remplacée par l'ACRE (aide aux créateurs et repreneurs d'entreprise). 

Il existe différents types d'aides pour créer ou reprendre une entreprise :

Les demandeurs d'emploi qui souhaitaient créer ou reprendre une entreprise pouvaient bénéficier de l'ACCRE. Depuis le 1er janvier 2019, tous les créateurs ou repreneurs d'entreprise peuvent bénéficier de l'ACRE.

ACCRE : de nombreuses personnes éligibles

Situation avant le 1er janvier 2019

ACCRE : aide aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise.

L'ACCRE était une aide destinée aux demandeurs d'emploi qui souhaitaient créer ou reprendre une entreprise.

Elle s'adressait aux :

  • demandeurs d'emploi bénéficiaires de l'ARE (aide au retour à l'emploi) ou susceptibles d'en bénéficier, ou bénéficiaires de l'allocation de sécurisation professionnelle (ASP) ;
  • demandeurs d'emploi non indemnisés ayant été inscrits à Pôle emploi au moins 6 mois au cours des 18 derniers mois ;
  • bénéficiaires de l'allocation temporaire d'attente (ATA) ;
  • bénéficiaires de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) ;
  • bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active) ;
  • personnes salariées ou licenciées d'une entreprise en sauvegarde de justice, redressement judiciaire ou liquidation judiciaire reprenant une entreprise ;
  • salariés souhaitant reprendre l'entreprise en difficulté dans laquelle ils travaillent ;
  • titulaires d'un contrat d'appui au projet d'entreprise (CAPE) ;
  • bénéficiaires du complément de libre choix d'activité ou de la prestation partagée d'éducation de l'enfant (PreParE) ;
  • jeunes de 18 à 25 ans ;
  • jeunes de moins de 30 ans reconnus handicapés ou qui ne remplissent pas les conditions de durée d'activité antérieure pour ouvrir droit aux allocations chômage ;
  • personnes créant une entreprise dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPPV).

Situation depuis le 1er janvier 2019

Pour les créations et reprises d’entreprise intervenant depuis le 1er janvier 2019, tous les créateurs et repreneurs d’entreprise sont éligibles au bénéfice de l'ACRE.

Les différentes aides de l'ACCRE

L'ACCRE était un dispositif comprenant différentes aides. L'ACRE reprend la plupart des aides de l'ACCRE.

Aide de base : exonération de charges sociales

L'ACCRE (désormais ACRE) permet aux personnes éligibles de bénéficier de l'exonération des cotisations sociales pendant un an :

  • assurance maladie, maternité, décès et invalidité ;
  • prestations familiales ;
  • assurance vieillesse de base.

Depuis le 1er janvier 2017, l'aide de base est réservée aux bénéficiaires de l'ACCRE, et désormais de l'ACRE, dont les revenus sont inférieurs au plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS).

L'exonération est totale pour les bénéficiaires dont les revenus sont inférieurs à 3/4 du PASS, soit 30 393 € en 2019. Elle est dégressive pour ceux dont les revenus sont compris entre 3/4 et 1 PASS. L'exonération dégressive est calculée de la façon suivante :

Montant de l'exonération = (montant total des cotisations dues pour un revenu égal à 30 393 / 10 131) x (40 524 - revenu d'activité ou rémunération).

Aide supplémentaire pour les demandeurs d'emploi indemnisés

Les demandeurs d'emploi indemnisés ou susceptibles de l'être pouvaient, dans le cadre de l'ACCRE, bénéficier d'une aide supplémentaire :

  • maintien partiel des allocations chômage pendant au maximum 15 mois ;
  • versement de la moitié des droits restants : avec une partie au moment de la création et le reste 6 mois après le début de l'activité.

Aide ACCRE pour les micro-entreprises : exonérations pendant 3 ans

Pour les demandeurs d'emploi qui souhaitent créer une micro-entreprise par exemple en tant que micro-entrepreneur, l'ACCRE permet de bénéficier :

  • d'une exonération de cotisations sociales pendant les 3 premières années d'activité (sous conditions de revenus) ;
  • d'un taux de cotisations réduit.

Cette même règle s'applique depuis le 1er janvier 2019 aux bénéficiaires de l'ACRE qui souhaitent créer une micro-entreprise.

Voici un tableau explicatif :

ACCRE : aide pour les micro-entreprises - Taux 2018
Type d'activité Taux de cotisations sociales normal Taux de cotisations sociales pour les bénéficiaires de l'ACCRE (et de l'ACRE depuis le 1er janvier 2019)
Jusqu'à la fin du 3e trimestre civil suivant la date d'affiliation 4 trimestres civils suivant la 1re période

4 trimestres civils suivant la 2de période

Achat et vente (BIC) 12,8 % 3,2 % 6,4 % 9,6 %
Prestations de services (BIC et BNC) 22 % 5,5 % 11 % 16,5 %
Activités libérales réglementées (BNC) 22 % 5,5 % 11 % 16,5 %

ACCRE : les formalités pour en bénéficier ?

Pour bénéficier de l'ACCRE, il fallait déposer auprès du centre de formalités des entreprises compétent au plus tard dans les 45 jours :

  • le formulaire de demande d'ACCRE ;
  • le formulaire de déclaration ou de reprise d'entreprise ;
  • les justificatifs d'éligibilité à l'ACCRE.

L'URSSAF statuait ensuite sur la demande dans un délai d'un mois et envoyait un courrier au demandeur pour lui signifier son acceptation ou son refus. À défaut de courrier envoyé de la part de l'URSSAF dans cette période, la demande était considérée comme acceptée.

Lire l'article Ooreka

Création d'entreprise : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents statuts
  • Des conseils sur les formalités et le financement de votre projet
Télécharger mon guide