Prêts à la création d'entreprise et prêts d'honneur

Sommaire

Vous êtes sur le point de monter une entreprise et vous ne disposez pas d'une épargne suffisante pour assurer le démarrage ? Saviez-vous qu'il existe de nombreuses solutions de financement pour débuter votre activité sereinement ? Ooreka fait le point sur les solutions de prêts à la création d'entreprise envisageables. 

Prêt pour la création d'entreprise : la demande

La grande majorité des échecs ou des défaillances d’entreprises dans les deux premières années est due à un manque de financement. La phase de construction du Business Plan est indispensable à la réussite de l'entreprise.
Pour éviter de vous trouver dans une situation inconfortable financièrement et pouvoir vous concentrer sur vos missions principales (prospection, marketing, votre cœur de métier), il est important de :

  • anticiper correctement les obstacles au démarrage ;
  • cibler vos clients précisément ;
  • posséder une trésorerie suffisante ;
  • être accompagné(e) avant votre création par des professionnels.

L'auto-financement est extrêmement rare pour des projets avec un besoin réel au démarrage. Il est donc coutumier d'aborder des acteurs du financement pour pouvoir créer votre entreprise. Face aux professionnels de la finance, il est important de :

  • fournir un business plan complet (partie argumentaire et financière) ;
  • savoir "pitcher" votre projet (être convaincant et confiant) ;
  • connaître vos chiffres clés, comme le seuil de rentabilité ou votre marge (si vous vendez des produits) ;
  • amener un apport personnel, une garantie bancaire ou un soutien d'une structure d'accompagnement.

Pour valider un prêt, les financeurs estiment la viabilité de votre projet et sa faisabilité. Ainsi, les informations relatives à vos produits ou services, votre stratégie commerciale, vos partenaires actuels ou futurs sont des informations cruciales pour eux.

Télécharger le document Ooreka

Il est judicieux de ne pas se limiter à un seul interlocuteur et de faire jouer la concurrence. Rencontrez plusieurs banquiers, sollicitez des entrevues avec plusieurs structures de financements locales.

Les différentes formes de prêts à la création d'entreprise

Les banques sont les premières sollicitées pour des demandes de financement. Bien que ce soit des acteurs financiers traditionnels, d'autres structures associatives, participatives ou sociales peuvent soutenir votre projet entrepreneurial.

Les prêts classiques pour entreprendre

Les banques traditionnelles, et notamment votre banque actuelle, sont vos premiers interlocuteurs. Selon le type de projet présenté, elles suivront avec engouement ou réticence votre demande. Si votre projet est spécifique et s'adresse à une économie plus alternative, vous pouvez également vous adresser à des banques dites solidaires.

Selon le cœur de votre initiative (innovation, solidarité, promesse d'emploi, etc.) et votre profil, il existe différentes possibilités :

  • Bpifrance accompagne les entreprises de l'amorçage jusqu'à la cotation en bourse, en crédit et en fonds propres ;
  • France Active propose aux porteurs de projets un accompagnement et des financements solidaires (garanties bancaires et prêts solidaires) ;
  • La Caisse solidaireaccorde des prêts sans caution personnelle pour créer ou développer votre entreprise ;
  • L'ADIE (Association pour le droit à l'initiative économique) aide des personnes exclues du marché du travail et du système bancaire classique ;
  • La Nef (société coopérative de finance solidaire) accorde des prêts bancaires avec une sensibilité forte pour les projets sociaux et écologiques.

Le crédit-bail ou leasing

Vous souhaitez diminuer le montant à emprunter aux banques et vous devez justement vous équiper en matériel professionnel (machine à café, voiture, outils performants). Vous pouvez vous orienter vers le crédit-bail, aussi appelé leasing. Le crédit-bail est un contrat de location d'un bien, qu'il s'agisse d'un équipement ou d'un bien mobilier, généralement conclu pour une durée déterminée, et qui est assorti d'une promesse de vente. 
Concrètement, le fonctionnement de cette forme de prêt est le suivant : 

  • la société de crédit est propriétaire du bien ;
  • le client est le locataire et paie des loyers ;
  • l’entretien et l’assurance du bien peuvent être partagés ;
  • le client verse un dépôt de garantie et une avance de loyer ;
  • le client dispose d’une option d’achat à la fin du contrat.

Les prêts d’honneur

Le prêt d'honneur est un prêt à taux zéro. C'est une somme délivrée par un organisme de financement qui sélectionne ses bénéficiaires, selon leurs profils et leurs projets. Seuls les projets solides et correctement défendus pourront profiter de cette impulsion financière.

À qui s'adressent les prêts d'honneur ?

Les prêts d'honneur ont pour mission de propulser des porteurs de projets difficilement inclus dans le système de financement classique. Ces prêts ont donc un effet levier important sur les business du futur. Les structures d'aide qui délivrent ces prêts s'engagent en faveur :

  • des demandeurs d'emploi ;
  • de l'entrepreneuriat féminin ;
  • des créateurs issus des quartiers prioritaires ;
  • des projets de redynamisation de certains territoires ;
  • de l'innovation, de la Silver Économy, de l'ESS (Économie sociale et solidaire), etc.

Comment obtenir un prêt d'honneur ?

Les prêts d'honneur sont limités en terme de montant. Un prêt d'honneur ne finance jamais la totalité de votre plan de financement (besoin au démarrage). Les démarches de validation et administratives sont longues pour obtenir ce type de prêt. Ce temps d'attente peut donc être considéré comme fastidieux (gain financier peu important sur des petites sommes) ou au contraire vous aider à mieux appréhender les futurs obstacles.
Ce prêt à taux zéro  :

  • est considéré comme un apport personnel auprès des banques ;
  • est cumulable avec d'autres prêts à la création d'entreprise ;
  • crédibilise le projet et possède un "effet levier" pour d'autres demandes de financement ;
  • doit être remboursé par l'emprunteur, qui s'engage sur l'honneur ;
  • est octroyé selon votre profil, votre projet et vos besoins.

Certains prêts d'honneur sont nationaux (car financés par l'État), d'autres régionaux ou locaux. Il est toujours intéressant de se renseigner auprès de la CCI (chambre de commerce et d'industrie) de votre localité qui saura vous orienter correctement. De manière générale, vous pouvez contacter :

Consulter la fiche pratique Ooreka

Création d'entreprise : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents statuts
  • Des conseils sur les formalités et le financement de votre projet
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider