Accélérateur de start-up

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2019

Sommaire

Pour aider les porteurs de projet ou les entreprises à la recherche d'innovation, de nombreuses structures d'aide à la création ont vu le jour, pépinières d'entreprise, couveuses, hôtels d'entreprises, etc.

L'accélérateur de start-up, auquel est consacré cet article,  fait partie de ces nouveaux dispositifs. Cet article vous donne les clés pour comprendre le fonctionnement de cette structure d'aide aux nouveaux entrepreneurs.

Accélérateur de start-up : définition de la start-up

La start-up n'est pas une structure juridique en droit français. En effet, elle peut être une SAS, une SA, une SARL ou encore une SNC.

Le terme de start-up renvoie donc davantage à une philosophie ou même à une méthode de fonctionnement. 

Très souvent, la start-up est une entreprise qui vient d'être lancée par ses fondateurs. L'objet de sa création est de donner vie à un produit ou un service innovant sur un marché donné, sans aucune certitude de réussite.

Ainsi la start-up se caractérise d'abord par son jeune âge. C'est une entreprise en phase de démarrage ou de développement avec un fort potentiel de croissance.

Aides proposées par l'accélérateur de start-up

L'accélérateur de start-up est une structure publique ou privée dont l'objectif est d'accompagner les porteurs de projet et les start-up en phase de démarrage ou de développement, pour leur permettre de mener à bien leurs projets et d'obtenir la rentabilité attendue.

À ce titre, l'accélérateur de start-up propose et offre des solutions d'hébergement pour les start-up (locaux, bureaux, salles de réunion).

De plus, il soutient les start-up dans l'élaboration de plan de financement et les accompagne auprès d'intervenants professionnels (banques, avocats, experts-comptables, etc).

L'accélérateur de start-up propose également des formations aux start-up et les intègre dans des réseaux professionnels.

Enfin, cet outil offre aux jeunes entreprises innovantes des espaces et services mutualisés (informatique, secrétariat, etc).

Se faire aider par un accélérateur de start-up

Une structure très sélective

Très généralement, les accélérateurs de start-up sont rémunérés par l'attribution d'une part du capital de la start-up accompagnée.

Ce sont eux qui choisissent au compte-gouttes les entreprises qu'ils souhaitent intégrer à leur réseau, en fonction notamment du fort potentiel de croissance de la start-up candidate.

Étapes de la sélection

Les start-up proposent leur candidature à l'accélérateur de start-up. Celui-ci accepte, ou non, de suivre la start-up.

Ensuite, l'accélérateur et la start-up définissent ensemble les services dont l'entreprise a besoin. Un programme est mis en place, qui contient des échéances et des résultats concrets à réaliser.

La fin du programme consiste, pour la start-up, à présenter son projet devant les futurs investisseurs lors d'un démo day.

Création d'entreprise : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents statuts
  • Des conseils sur les formalités et le financement de votre projet
Télécharger mon guide