Achalandage

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2021

Sommaire

Vous êtes sur le point de créer un commerce ou de racheter un fonds. Parmi ses éléments figure l'achalandage. De quoi s'agit-il ? Le point sur la question.

Définition de l'achalandage

Le terme « achalandage » provient du mot « chaland » qui désigne le client de passage d'un commerce.

En droit des affaires, l'achalandage désigne ainsi l'ensemble des clients potentiellement intéressés par un commerce, en raison de sa situation et de ses propositions. En d'autres termes, il s'agit de la clientèle offerte par la situation géographique d'un lieu. Elle n'est pas liée par un contrat de fourniture ou de prestation de services avec le commerçant et ne s'est engagée à aucun lien de fidélité.

On parle, de fait, d'une capacité attractive des clients en raison de l'emplacement d'un commerce.

Selon les domaines commerciaux concernés, l'achalandage peut en venir à être confondu avec la clientèle. La différence n'est d'ailleurs que très ténue en doctrine juridique. L'on s'accorde sur le fait que cet achalandage représente davantage une potentialité qu'une clientèle effective.

Dans le langage commercial, l'achalandage désigne l'ensemble des marchandises proposées à la vente.

Achalandage et fonds de commerce

Grands principes

Le fonds de commerce est une « universalité ». Il s'agit d'un ensemble d'éléments qui composent l'activité. On ne peut pas les céder séparément.

On y dénombre :

L'achalandage n'a donc pas de valeur séparée du fonds de commerce. On ne peut l'évaluer que dans le cadre de l'activité globale.

Il est donc très important de faire estimer cet achalandage dès lors que l'on souhaite acquérir un commerce ou le céder. Pour ce faire, des experts sont spécialisés dans la valorisation de l'immobilier commercial. On peut ainsi faire établir une estimation de l'achalandage d'une boutique au vu des livres de recettes de l'entreprise (si celle-ci est à reprendre) ou via un business plan en cas de création d'activité.

Pour ce faire, l'expert prend en compte le potentiel de l'activité en fonction de la vocation de la zone de « chalandise » alentour.

Quelques exemples

L'achalandage est donc une notion variable qui dépend des lieux, activités et situations.

Il peut être question :

  • des résidents d'une zone pavillonnaire située en proximité d'un centre commercial ;
  • des personnes travaillant dans un quartier d'affaires, chalands pour des commerces de restauration rapide ouvrant exclusivement pour le déjeuner ;
  • des familles résidant en proximité de plusieurs boutiques de jouets ou de vêtements d'enfants ;
  • etc.

Sa valeur est intégrée, après détermination, à l'estimation de la valeur du fonds de commerce.

Ces pros peuvent vous aider