Délocalisation

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2021

Sommaire

Vous êtes sur le point de créer votre entreprise en France. Votre activité appelle une main d'œuvre importante qui pourrait être « délocalisée ». Qu'implique en pratique la délocalisation ?

Délocalisation : définition

La délocalisation est le fait, pour une entreprise, de transférer une partie de ses biens, capitaux et/ou activités dans un autre lieu, généralement d'un pays d'origine vers un pays étranger. Il peut également être question d'un transfert au sein d'un même pays entre zone urbaine et zone rurale par exemple.

S'agissant des transferts internationaux, le phénomène est apparu dans le cadre de la mondialisation économique engagée depuis la seconde partie du XXe siècle. On parle également de globalisation des échanges, dans le vocable économique.

Motifs de délocalisation

Cette délocalisation intervient pour diverses raisons stratégiques. Il s'agit d'un processus qui nécessite un examen minutieux avant d'être engagé.

  •  On parle généralement de raisons d'ordre économique : la délocalisation est réalisée vers des pays où la main d'œuvre est moins chère, parfois plus abondante également. Mais cela peut être également une question de stratégie de rapprochement de matières premières, ce qui évite des coûts de transport. 
  • Il peut y avoir un aspect juridique. C'est le cas lorsque le transfert d'activité a lieu vers un pays où le droit du travail est moins réglementé que celui du pays d'origine.
  • Enfin, des questions d'ordre technologique peuvent être évoquées : tel est le cas du rapprochement d'un pôle de compétitivité étranger, bénéfique à l'activité (exemple de la proximité de la Silicon Valley, en Californie, qui attire les entreprises liées aux nouvelles technologies).

On rassemble ces éléments sous une expression : celle de la recherche accrue de compétitivité par l'entreprise, afin de se développer et se maintenir dans le cadre d'un marché de plus en plus concurrentiel.

Voyons plus en détail quels sont les avantages et inconvénients à opérer une délocalisation.

Avantages de la délocalisation

Avantages économiques et fiscaux

Ils sont principalement d'ordre économique. Il est généralement question d'une réduction des coûts de l'activité et de la maximisation des profits réalisés, à grande échelle. Cette économie intervient principalement sur le salaire des employés. 

L'économie se traduit autant dans le versement d'un salaire réduit que dans la réduction ou exemption de charges sociales liées aux emplois.

Les structures sur place peuvent également être moins onéreuses. Ce peut être le cas pour la location d'une usine, des entrepôts ou encore des machines.

L'intérêt peut également être fiscal : le pays d'accueil peut ainsi consentir des avantages fiscaux (comme des déductions) à l'entreprise qui s'implante et qui crée des emplois. Le coût fiscal local peut aussi s'avérer moins élevé que dans le pays d'origine (absence de contribution foncière par exemple).

Avantages juridiques

L'intérêt juridique se concrétise de plusieurs manières. En cas de transfert à l'étranger, les contrats signés par l'entreprise avec les employés locaux sont soumis au droit du pays en question. Certains pays ont des législations plus contraignantes que d'autres. Le droit français du travail est vu comme particulièrement contraignant par les employeurs. La délocalisation peut ainsi être un facteur de « flexibilité du travail ».

Une délocalisation peut ainsi permettre d'alléger les obligations d'un employeur envers ses salariés mais aussi sa gestion courante (pas de déclaration URSSAF par exemple).

Lire l'article Ooreka

Autre exemple d'intérêt en matière juridique, une société peut transférer son activité dans un pays qui exige moins de normes dans une usine eu égard à son impact sur l'environnement…

Inconvénients de la délocalisation

La baisse des coûts peut se traduire par une qualité moindre de la production. Une main d'œuvre moins qualifiée et moins rigoureuse peut également faire baisser les standards habituels du produit, tels que connus et appréciés des consommateurs.

En cas de transfert de l'activité dans un pays étranger, il existe davantage de risques liés à la contrefaçon des produits eu égard à la multiplicité d'intermédiaires agissant du pays de production au marché de consommation. 

Par ailleurs, il existe des risques inhérents à tous les transports : perte de marchandises, dégâts matériels, retards… D'autant plus importants que la délocalisation est opérée dans un pays éloigné du marché de consommation.

L'image de marque, enfin, d'une société peut être remise en cause du fait d'une politique de délocalisation. L'emploi d'une main d'œuvre à bas coût étrangère en lieu et place de la création d'emplois dans le pays d'origine peut engager des débats polémiques au sein de la société civile.

Ces pros peuvent vous aider