Croissance interne

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2021

Sommaire

La croissance interne correspond au développement d'une entreprise « par l'intérieur », c'est-à-dire en élargissant le champ de son activité.

La croissance interne s'oppose à la croissance externe, qui consiste à se rapprocher d'une autre entreprise pour se développer. Le point maintenant.

Croissance interne : qu'est-ce que c'est ?

La croissance interne est une stratégie de développement d'entreprise qui repose uniquement sur l'utilisation de ses ressources propres.

La croissance interne permet une augmentation du niveau de la production et/ou un élargissement du champ d'activité de l'entreprise.

Au final, le chiffre d'affaires de la société augmente.

La croissance interne s'oppose à la croissance externe, qui repose sur l'acquisition d'une autre société pour augmenter son champ d'activité (fusion, fusion absorption, prise de participation, etc).

Quelles sont les modalités de la croissance interne ?

Formes de la croissance interne

La croissance interne d'une entreprise peut prendre différentes formes.

  • élargissement de l'offre (par exemple, une entreprise propose un nouveau produit) ;
  • augmentation des parts de marchés (entreprises partant à la conquête d'un marché étranger, notamment) ;
  • embauches de nouveaux salariés, donc de nouvelles compétences ;
  • acquisitions de nouvelles technologies (achat d'un brevet par exemple) ;
  • innovations, sur lesquelles la croissance interne repose principalement.

Leviers de la croissance interne

La croissance interne d'une entreprise repose sur l'utilisation de ses ressources internes.

Les ressources humaines, notamment, regroupent l'ensemble des connaissances, des compétences et des savoir-faire dont peut disposer l'entreprise grâce à ses employés actuels et futurs.

Par ailleurs, les ressources matérielles sont les biens, meubles et immeubles, que l'entreprise possède ou peut acquérir.

Les ressources immatérielles, quant à elles, sont les éléments intangibles sur lesquels l'entreprise peut s'appuyer pour acquérir des nouveaux clients.

Les ressources technologiques sont les technologies que l'entreprise maîtrise ou développe à travers l'innovation.

Enfin, les ressources financières permettent de financer la croissance interne.

Croissance interne : quels avantages et quels inconvénients ?

Avantages de la croissance interne

Avec la croissance interne, l'entreprise conserve le contrôle sur ses activités. La croissance est progressive, sans aucun changement brutal. Dans le cas d'une croissance par fusion, au contraire, les changements sont rapides et brutaux, nécessitant souvent une restructuration des activités.

De plus, le climat social de l'entreprise est préservé, voire amélioré, puisque les salariés font partie intégrante de cette croissance.

La croissance internet permet de bénéficier d'économies d'échelle, ce qui signifie que le coût de production d'un produit diminue avec le volume de production. 

Les inconvénients de la croissance interne

La croissance interne est un mode de développement long, il demande du temps.

La croissance interne demande des ressources financières importantes, notamment une forte capacité d'autofinancement et/ou une capacité d'emprunt.

Ces pros peuvent vous aider