Convention réglementée dans les SA

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Sommaire

Une convention réglementée est une convention qui nécessite l'autorisation préalable d'un organe compétent au sein d'un société anonyme (SA). Une convention réglementée peut concerner une SA avec conseil d'administration ou une SA avec conseil de surveillance. Explications détaillées dans ce zoom.

Convention réglementée dans les SA : définition d'une convention réglementée

Une convention est un contrat entre une société et une tierce personne.

Il existe 3 formes de conventions :

  • Les conventions libres : elles relèvent de l'activité habituelle de la société.
  • Les conventions interdites : elles ne peuvent pas être conclues.
  • Les conventions réglementées : elles relèvent d'un régime juridique particulier.

Une convention réglementée est un accord passé entre une société et une personne de la direction de cette société qui demande l'approbation préalable d'un organe compétent.

Les conventions réglementées sont encadrées par la loi pour éviter les conflits d'intérêts. C'est un outil juridique qui favorise :

  • l'information des associés d'une société ;
  • la transparence des actes conclus par la société ;
  • le contrôle des associés dans la gestion de la société.

Personnes visées par la convention réglementée dans les SA

Dans les SA à conseil d'administration

Les conventions réglementées dans les sociétés anonymes (SA) à conseil d'administration sont régies par l'article L. 225-38 du Code du commerce.

Une convention est obligatoirement soumises à l'approbation du conseil d'administration si elle est conclue, directement ou par personne interposée, entre la société et :

  • le directeur général ;
  • un directeur général délégué ;
  • un administrateur ;
  • un actionnaire qui dispose de plus de 10 % des droits de vote.

Dans les SA à conseil de surveillance

Dans les sociétés anonymes (SA) à conseil de surveillance, les conventions réglementées sont encadrées par l'article L. 225-86 du Code du commerce.

Une convention est obligatoirement soumises à l'approbation du conseil de surveillance si elle est conclue, directement ou indirectement, entre la société et :

  • un membre du directoire ;
  • un membre du conseil de surveillance ;
  • un actionnaire qui dispose de plus de 10 % des droits de vote.

Convention réglementée dans les SA : les étapes

Une convention réglementée au sein d'une société anonyme fait intervenir de nombreux organes pour un meilleur contrôle.

La démarche est la suivante  :

  • La personne qui s'apprête à conclure un accord avec la société doit en informer le conseil d'administration ou le conseil de surveillance.
  • Le conseil d'administration ou le conseil de surveillance se prononce par vote sur l'approbation de cette convention réglementée. La personne concernée par la convention ne prend pas part au vote.
  • Si l'autorisation est votée, le président du conseil d'administration ou du conseil de surveillance informe le commissaire aux comptes. Cette information doit intervenir dans un délai de 1 mois. L'obligation de communication au commissaire aux comptes des conventions et engagements ne s'applique qu’aux conventions et engagements autorisés et conclus ;
  • Le commissaire aux comptes adresse un rapport à l'assemblée générale ordinaire pour tenir informé l'ensemble des actionnaires de cette convention réglementée.
  • Enfin, l'assemblée générale ordinaire statue sur le rapport du commissaire aux comptes.

Pour en savoir plus :

Création d'entreprise : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents statuts
  • Des conseils sur les formalités et le financement de votre projet
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider