Créer une SS2I : avantages et inconvénients

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2021

Sommaire

La SS2I ou SSII est une société de génie informatique. Littéralement, les initiales signifient Société de Services en Ingénierie Informatique. Son rôle est d'assister les entreprises dans tout ce qui concerne le numérique et l'informatique.

Ainsi, elles peuvent aussi bien créer des logiciels que conseiller des sociétés sur le choix de leurs programmes informatiques.

Indéniablement, la SS2I rapporte de l'argent à ses créateurs. Toutefois, elle n'est pas sans inconvénients. Alors, faut-il ou non se lancer ?

Le point dans notre zoom.

SSII : quels avantages ?

Des marges importantes 

Une société de services informatiques ne fait pas de transformation de produit :

  • Elle n'a donc pas besoin d'acheter du matériel pour le transformer et le revendre.
  • Elle vend des conseils, donc, sa matière première est en fait le cerveau de ses membres.
  • Cet type de société permet donc d'obtenir des marges importantes, l'achat de matériel étant très réduit.

Pas de gestion de stocks

Une SS2i n'a besoin que de bureaux et d'ordinateurs :

  • pas de stockage ni d’accès aux livraisons ;
  • pas de gestion de stocks ni de casse-tête posé par les denrées périssables ;
  • pas non-plus de souci par rapport à la hausse du coût des matières premières.

Un parc de machinerie réduit 

Chacun des collaborateurs travaille avec un ordinateur. Il s'agit bien entendu d'un système extrêmement puissant et extrêmement performant :

  • Toutefois, ce même système prend peu de place.
  • L'amortissement du matériel est simple à calculer, puisque les besoins en matériel sont réduits et varient peu au fil des mois.
  • De plus, normalement, un ordinateur nécessite moins d'entretien qu'une machine servant à transformer les matières premières.

SSII : principaux inconvénients

Trouver des ingénieurs qualifiés

Ce qui fait la réussite d'une SS2I, c'est sa maîtrise des questions technologiques :

  • Or, pour cela il est nécessaire d'employer des ingénieurs extrêmement doués.
  • Il faut donc les convaincre de venir travailler pour une société d'ingénierie informatique, plutôt que pour une grande entreprise.
  • Cela peut poser problème. En effet, la rémunération en entreprise est, bien sûr, plus attractive que la rémunération offerte par une société naissante :
    • Il est donc nécessaire de mettre l'accent sur le défi que présente la création d'une entreprise.
    • Il peut également y avoir une motivation idéologique.
    • En effet, certains codeurs sont sensibles à la question du libre échange de l'information (ne pas faire payer l'accès à un savoir ou à un logiciel).
    • Le fait de travailler pour un grand groupe mondial peut être contradictoire avec cet idéal.

Besoin d'innover constamment 

De nos jours, la technologie évolue constamment et rapidement :

  • La mise à jour des connaissances des collaborateurs est un souci permanent.
  • Il est donc nécessaire de se former et de s'adapter constamment à un contexte extrêmement changeant :
    • par la formation continue ;
    • mais également en laissant s'exprimer un certain instinct, impossible à acquérir par la formation.
  • Il faut donc admettre que la création d'une SSII comporte une part de risque difficilement calculable.

Une masse salariale élevée 

Les meilleurs ingénieurs en informatique ne sont pas gratuits. Il faut les payer cher :

  • Toutefois, il est toujours possible d'utiliser le système de stock-options :
    • Grâce à lui, les salariés de l'entreprise peuvent acheter des actions dans celles-ci.
    • Ils bénéficient d'un rabais sur ces actions, ce qui rend le bénéfice plus probable s'ils décident de les revendre.
    • Ce système permet en outre de motiver les salariés à faire marcher l'entreprise. Ayant des parts dedans, ils ont tout intérêt à ce qu'elle réussisse.
    • Toutefois, cette rémunération reste potentielle. Tant qu'ils n'ont pas revendu leurs actions, les salariés ne touchent pas plus d'argent.
    • En outre, c'est une rémunération aléatoire et incertaine, puisqu'elle dépend du cours de la bourse.
  • Une autre solution est l'intéressement aux résultats :
    • Cette pratique consiste à rémunérer la réalisation d'une performance collective par les salariés.
    • Elle n'est perçue qu'une fois le résultat obtenu, ce qui, une fois encore, motive les employés à se surpasser.
    • De plus, l'obtention d'un bon résultat permet de réunir les fonds nécessaire pour mieux rémunérer les salariés.

En conclusion, la création d'une SSII peut rapporter gros, à condition de ne pas avoir peur du risque et d'avoir le goût du défi !

Pour approfondir le sujet :

Création d'entreprise : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents statuts
  • Des conseils sur les formalités et le financement de votre projet
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider